Diminuer la taille de la police (x-small).Augmenter la taille de la police (medium).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs. Personnalisation par défaut.Lancer l'impression du document.Ajouter aux favoris.

Le projet Astus - Alpine Smart Transport and Urbanism Strategies

Les territoires périurbains et ruraux des Alpes accueillent de nouveaux habitants. Mais l’augmentation du trafic routier, conjuguée aux enjeux du réchauffement climatique, à la pollution atmosphérique (particules fines notamment) et à la préservation des terres agricoles et naturelles, nécessitent de repenser les modèles de développement résidentiel et de mobilités de ces territoires peu denses, où la faible présence de transports alternatifs poussent aujourd’hui les habitants à utiliser leur voiture particulière pour effectuer leurs déplacements quotidiens.

Réduire efficacement l’impact des déplacements

Le projet ASTUS (Alpine Smart Transport and Urbanism Strategies) propose des solutions concrètes pour réduire efficacement l’impact des déplacements, tout en répondant aux besoins des habitants.

 

Les objectifs du projet :

  • Accompagner les collectivités locales dans l’élaboration de stratégies bas carbone dans le domaine des mobilités, intégrant à la fois la dimension transport et la dimension urbanisme.
  • Identifier et développer des solutions innovantes réduisant les besoins de mobilité et leur impact environnemental, préfigurant de nouvelles façons de penser le lien entre urbanisme et transports dans les territoires alpins peu denses.
  • Intégrer ces solutions dans le contexte territorial, les besoins de mobilités des ménages alpins et les ressources financières des collectivités pilotes pour les rendre opérationnelles et réalistes.

Une démarche-action innovante

Le projet ASTUS propose d’expérimenter de nouvelles méthodes pour réduire la pollution atmosphérique liée aux déplacements en voiture, dans une démarche-action innovante fondée sur :

  • une compréhension fine des besoins des territoires alpins dans leur diversité (géographique, institutionnelle, socio-économique, culturelle, etc.),
  • la production d’outils d’aide à la décision, permettant de décliner des plans d’actions opérationnels que les sites pilotes mettront en œuvre dans le temps,
  • la co-construction avec les territoires d’une méthodologie que tous les territoires alpins, français ou étrangers, peuvent s‘approprier et décliner dans des contextes diversifiés.

 

Le projet s'appuie sur 17 sites pilotes, dont 6 français, qui permettent d’alimenter la stratégie macrorégionale alpine et de proposer des solutions transnationales à partir d’expérimentations locales.

 

Les cibles principales d’ASTUS sont les collectivités territoriales et décideurs locaux, ainsi que des relais de sensibilisation ou des partenaires opérationnels (associations, collectifs d’habitants, opérateurs de transports, etc.).

 

En Auvergne-Rhône-Alpes, 4 sites pilotes sont identifiés : Sud-Grésivaudan (38), Cœur de Savoie et Parc des Bauges (73), Genevois français (74).

Les territoires alpins impliqués dans le projet

 

 

Territoires alpins impliqués dans le projet ASTUS

Carte d'identité du projet

Chef de file : Région Auvergne-Rhone-Alpes (France)

 

Partenaires : Le projet ASTUS est porté par 12 partenaires européens de cinq pays de l’Espace Alpin.

  • Province de Belluno, Union des Municipalités de Montagne du Piémont (Italie)
  • Agence d’urbanisme de la ville de Salzbourg, Centre de Développement de Systèmes d’Informations Géographiques du Land de Salzbourg (Autriche)
  • Région Bourgogne-Franche-Comté, le CEREMA, Université Grenoble-Alpes (France)
  • Ville de Munich, Université technologique de Munich, Opérateur de transports de l’aire métropolitaine de Munich (Allemagne)
  • Institut d’urbanisme de la République de Slovénie (Slovénie)

 

Programme : Interreg transnational Espace Alpin

 

Coût total du projet : 2 395 951,10 €

 

Financement Europe : 2 036 558,43 €

 

Durée du projet : Novembre 2016 - Octobre 2019


This project is cofinanced by the European Regional Fund Development

through the interreg Alpine Space programme.